Bookmark and Share

Environnement et milieu de travail
- Le cuivre

Des recherches additionnelles sont requises pour pleinement caractériser la relation dose-réponse au cuivre et réduire l'incertitude dans le processus de gestion des risques.

Le cuivre fait partie d'un petit groupe d'éléments métalliques qui sont essentiels à la santé humaine. Il est largement dispersé dans notre environnement et utilisé dans plusieurs applications industrielles. L'identification de plusieurs sous-groupes à risque accru de toxicité et de carence et la réalisation qu'une partie importante de la population pourrait avoir des carences marginales démontrent la nécessité de pleinement caractériser les risques potentiels pour la santé. Les individus qui consomment accidentellement des boissons contaminées ou qui ingèrent, intentionnellement ou par accident, de grandes quantités de sels de cuivre pourraient être exposés à des niveaux élevés de cuivre. Une grande partie des surexpositions au cuivre sont des expositions professionnelles dans des industries comme celles de la fabrication du cuivre et du placage des métaux. Les expositions aiguës et chroniques produisent des effets de toxicité et de carence sur la santé, particulièrement chez les individus qui ont des anomalies génétiques distinctes du métabolisme du cuivre. Le potentiel de toxicité du cuivre et de carence en cuivre ajoute à la complexité du processus d'évaluation des risques. Il faut caractériser et définir la relation dose-réponse ainsi que l'échelle homéostatique pour le cuivre en utilisant les meilleures données disponibles sur la toxicité. Pour produire un modèle pharmacocinétique physiologique, il faut définir plusieurs incertitudes concernant l'absorption, la distribution, le transport et l'excrétion du cuivre.

Voir le résumé complet

Collaborateurs : Nataliya Karyakina, Valerie Tate

Dernière mise à jour :  le 22 juin, 2012

 


Accueil             Liens              Carte du site                Contactez-nous
© Centre McLaughlin d'évaluation du risque pour la santé des populations