Bookmark and Share

Enjeux biologiques et génétiques
– Maladie du dépérissement chronique (MDC)


Maladie neurodégénérative mortelle qui est contagieuse chez quatre espèces de la famille des cervidés, dont les chevreuils, les cerfs de Virginie, les wapitis et les orignaux.

La maladie du dépérissement chronique (MDC) est de plus en plus préoccupante en Amérique du Nord. Des cas de la maladie ont été découverts chez des animaux sauvages ainsi que chez des animaux de fermes et de ranch. On a tout d’abord détecté la maladie comme une encéphalopathie spongiforme transmissible (se reporter à la fiche sur l’encéphalopathie spongiforme bovine) en 1978 dans des troupeaux aux États-Unis. Aujourd'hui, on a répertorié des cas de MDC dans 14 états des États-Unis et dans deux provinces au Canada, en Alberta et en Saskatchewan. La maladie infecte le cerveau des animaux atteints et cause des lésions mortelles. Bien que le contrôle de la maladie constitue une tâche colossale pour les organismes de conservation de la faune aux États-Unis et au Canada, on ignore si elle peut être transmise aux humains. Certaines approches proactives ont été adoptées pour gérer les risques associés à la MDC, dont la méthode de réforme, une augmentation des tests de dépistage, la sensibilisation des chasseurs, les programmes de surveillance.

Voir le résumé complet

Collaborateurs : Shalu Darshan

Dernière mise à jour :  le 2 février 2012

 


Accueil             Liens              Carte du site                Contactez-nous
© Centre McLaughlin d'évaluation du risque pour la santé des populations