Bookmark and Share

Enjeux biologiques et génétiques
– VIH/sida


Le VIH est un rétrovirus qui peut mener au sida, condition qui affaiblit gravement le système immunitaire et finit par causer des infections débilitantes et fatales.
L'infection à VIH (virus de l'immunodéficience humaine) est un problème pandémique à l'échelle mondiale. Chaque année, le sida (syndrome d'immunodéficience acquise) fait plusieurs millions de morts, dont plus de la moitié en Afrique subsaharienne. Les principaux facteurs de risque pour l'infection à VIH sont les suivants :

  • activités sexuelles non protégées;
  • injection de drogues;
  • blessures par piqûres d'aiguilles;
  • relations homosexuelles;
  • transfusions sanguines;
  • coexistence d'autres infections sexuellement transmises.

Le VIH cible les cellules immunitaires, principalement les lymphocytes T CD4+ de plusieurs façons. Lorsque le niveau de lymphocytes T CD4+ tombe en-dessous d'un seuil critique, l'immunité est perdue. L'organisme devient de plus en plus vulnérable à un éventail d'infections opportunistes telles que :

  • des éruptions cutanées;
  • des plaies et des infections aux levures en bouche;
  • le virus de l'herpès simplex;
  • le lymphome B;
  • des infections récurrentes des voies respiratoires;
  • la tuberculose;
  • la pneumonie.

Or, on peut éviter la plupart des infections à VIH en adoptant des pratiques sexuelles sans risque, en évitant de partager des aiguilles ou d'autres instruments d'injection et, si nécessaire, en recevant des traitements antirétroviraux prophylactiques après avoir été exposé au virus (prophylaxie post-exposition ou PPE). Pour les personnes déjà infectées, les traitements antirétroviraux peuvent réduire les taux de mortalité et de morbidité de l'infection à VIH. Le contrôle des produits sanguins et l'introduction de sites d'injection sûrs ont aussi pour effet de réduire le taux de transmission du VIH chez les groupes vulnérables. Au niveau mondial, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA offre des ressources, des lignes directrices et des programmes éducationnels pour aider à sensibiliser le public au VIH/sida et à susciter des appuis, notamment par des tests de dépistage du VIH, l'évaluation des risques, des stratégies de prévention, la surveillance et le traitement de la maladie, et le financement des programmes. Des progrès ont été accomplis dans la mise au point d'un vaccin, mais il se peut qu’une décennie nous sépare d’un vaccin prêt à l'emploi.

Voir le résumé complet

Collaborateurs : Daniel Bedard

Dernière mise à jour :  le 2 juin 2010

 


Accueil             Liens              Carte du site                Contactez-nous
© Centre McLaughlin d'évaluation du risque pour la santé des populations